RÉSEAU INTÉGRATION ET ÉGALITÉ DES CHANCES NETZWERK INTEGRATION UND CHANCENGLEICHHEIT

RÉSEAU INTÉGRATION ET ÉGALITÉ DES CHANCES NETZWERK INTEGRATION UND CHANCENGLEICHHEIT


Structures et institutions


• Beauftragter f¡¡¨¬¹r Migration, Fl¡¡¨¬¹chtlinge, und Integration (D¡¡¨¬¦l¡¡¨¬¦gu¡¡¨¬&

Le d¡¡¨¬¦l¡¡¨¬¦gu¡¡¨¬¦ du gouvernement f¡¡¨¬¦d¡¡¨¬¦ral relatif aux questions d’immigration, des r¡¡¨¬¦fugi¡¡¨¬¦s et de l’int¡¡¨¬¦gration est un organe issu du Minist¡¡¨¬¡¡¨¬re de la famille, des personnes âg¡¡¨¬¦es, des femmes et des jeunes (actuellement Maria Böhmer ¡¡¨¬¦lue en novembre 2005). Son rôle est d’assurer de mani¡¡¨¬¡¡¨¬re300-207
durable sur l’ensemble du territoire f¡¡¨¬¦d¡¡¨¬¦ral (¡¡¨¬¡¡§¡§ l¡¡¨¬¦chelle des Länder, des communes et ¡¡¨¬¦ventuellement des arrondissements) l’int¡¡¨¬¦gration des migrants et en particulier de soutenir leur int¡¡¨¬¦gration sur le march¡¡¨¬¦ du travail et leur int¡¡¨¬¦gration sociale. Il regroupe un ensemble d’actions, parmi lesquelles : soutenir la coh¡¡¨¬¦sion sociale, combattre la x¡¡¨¬¦nophobie, lutter contre la discrimination ¡¡¨¬¡¡§¡§ l¡¡¨¬¦gard des ¡¡¨¬¦trangers, informer sur les possibilit¡¡¨¬¦s l¡¡¨¬¦gales de naturalisation De tradition f¡¡¨¬¦d¡¡¨¬¦raliste, il existe en effet en Allemagne dans le domaine de l’int¡¡¨¬¦gration, des autorit¡¡¨¬¦s comp¡¡¨¬¦tentes qui s¡¡¨¬¦chelonnent au niveau de l’Etat, des Länder (cf. Le Minist¡¡¨¬¡¡¨¬re de la famille, des femmes et de l’int¡¡¨¬¦gration du Land de la Rh¡¡¨¬¦nanie du Nord-Westphalie: www.mgffi.nrw.de), des communes (cf. le D¡¡¨¬¦partement de l’Int¡¡¨¬¦gration de la Politique de la Ville de Stuttgart:http://www.stuttgart.de/sde/item/gen/33301.htm) et ¡¡¨¬¦ventuellement des arrondissements (cf. Le D¡¡¨¬¦l¡¡¨¬¦gu¡¡¨¬¦ ¡¡¨¬¡¡§¡§ l’int¡¡¨¬¦gration et ¡¡¨¬¡¡§¡§ la migration de l’arrondissement de Friedrichshain-Kreuzberg ¡¡¨¬¡¡§¡§ Berlin : http://www.berlin.de/ba-friedrichshain-kreuzberg/verwaltung/org/intmigbeauftragte/index.html ). Les principales missions de ces autorit¡¡¨¬¦s f¡¡¨¬¦d¡¡¨¬¦rales consistent ¡¡¨¬¡¡§¡§ agir dans les domaines des politiques de migration et d’int¡¡¨¬¦gration, de soutenir l’ouverture interculturelle et de prendre une s¡¡¨¬¦rie de mesures pour r¡¡¨¬¦agir contre le racisme et lutter contre la discrimination.



• Bundesamt f¨¹r Migration und Fl¨¹chtlinge (Bureau F¨¦d¨¦ral de la migration et des r¨¦fugi¨¦s)

Le Bureau F¨¦d¨¦ral de la migration et des r¨¦fugi¨¦s, qui est un organe d¨¦pendant du Minist¨¨re de l’Int¨¦rieur, est charg¨¦ de mettre en rolex replica  place diff¨¦rentes mesures concernant les politiques d’immigration, d’asile et de l’int¨¦gration. Il prend en charge toutes les questions relatives aux demandes de s¨¦jour et de protection contre l’expulsion des r¨¦fugi¨¦s, ainsi que celles relatives ¨¤ l’int¨¦gration des immigr¨¦s. Suite au rolex cellini replica watch changement de gouvernement en 2005, le rôle du Bureau F¨¦d¨¦ral de la migrations et des r¨¦fugi¨¦s a ¨¦t¨¦ renforc¨¦. Cependant d’autres minist¨¨res (notamment le Minist¨¨re de l’Emploi et des Affaires Sociales, le Minist¨¨re de l’Education et le Minist¨¨re de rolex datejust replica watch la Famille) sont d¨¦sormais impliqu¨¦s dans la mise en oeuvre de programmes li¨¦s aux questions d’int¨¦gration.

If you are interested you can click here to continue to understand: http://www.usa-rolex.com/



• Commissariat ¡§¡è la diversit¡§¦ et ¡§¡è l¡§¦galit¡§¦ des chances
Ce service français a ¡§¦t¡§¦ cr¡§¦e en d¡§¦cembre 2008. Monsieur rolex replica watches Yazid Sabeg a ¡§¦t¡§¦ d¡§¦sign¡§¦ Commissaire ¡§¡è la diversit¡§¦ et ¡§¡è l'¡§¦galit¡§¦ <a href="http://www.usa-rolex.com/">replica rolex  des chances. A ce titre, il est charg¡§¦, aupr¡§¡§s du Premier ministre, d'une mission d'animation et de promotion en ce domaine. Il est donc replica rolex cellini watches responsable de la mise en œuvre d’un plan pour l¡§¦galit¡§¦ des chances annonc¡§¦ par Nicolas Sarkozy, dont l’objet est la promotion de la diversit¡§¦ dans l’acc¡§¡§s aux grandes ¡§¦coles, l’administration et les entreprises, de l’introduction du CV anonyme (dans 100 grandes entreprises en 2009) et de la mise en place d’outils statistiques prenant en compte le crit¡§¡§re de l’origine ethnique.

If you are interested you can click here to continue to understand: http://www.usa-rolex.com/


• Das Programm "Soziale Stadt" (le programme "Ville sociale")

Le programme "Ville sociale" fait partie du plan d’aide au développement urbain émanant du Ministère des transports, de la construction et du logement (Bundesministerium für Verkehr, Bau und Wohnnumgswesen) et des Länder. En 1999, L’État et les Länder ont complété la promotion du développement urbain par le programme "quartiers avec un besoin particulier de développement - Ville sociale" (abréviation: "Ville sociale"), pour enrayer le phénomène de fragmentation socio-spatiale dans les villes. Ce programme est basé sur le principe de participation mais aussi de coopération et apporte une nouvelle approche politique pour le développement intégratif des quartiers. Le programme « Ville sociale » encourage les quartiers « défavorisés » de la ville à renforcer la cohésion et l’entente entre les habitants, accorde un rôle important à l’école en tant qu’institution, soutient la diversité culturelle des quartiers et enfin la participation des habitants aux processus du développement en créant des possibilités d’identification au quartier et en faisant tomber les préjugés.

http://www.sozialestadt.de/



• Die Antidiskriminierungsstelle des Bundes (Autorit¡§&#166; de l’Etat f¡§&#166;d¡§&#166;ral de la lutte contre la discrimination)

C’est une autorit¨¦ ind¨¦pendante comp¨¦tente sur l’ensemble du territoire f¨¦d¨¦rale cr¨¦¨¦e en 2006 ¨¤ la suite de l’adoption des quatre directives adopt¨¦es en 2000 au niveau europ¨¦en pour encadrer la lutte contre la discrimination. FIFA Coins Ses missions consistent ¨¤ informer, conseiller et ¨¤ soutenir les personnes atteintes de discriminations, ¨¤ r¨¦aliser des campagnes de sensibilisation, de prendre des mesures pour emp¨ºcher toutes formes de discÄ£Ô¨¬Æ¡¤•rӁ
ÎÎï¡èΕrӁ
¥¨¬¥¡Á¥¨º¥«•rӁ
¥Ð©`¥Ð¥¨º©`¥³¥Ô©`•rӁriminations, FIFA Coins de mener des recherches dans le domaine et de soumettre r¨¦guli¨¨rement un rapport au parlement f¨¦d¨¦ral allemand. L’autorit¨¦ collabore avec les d¨¦l¨¦gu¨¦s au gouvernement f¨¦d¨¦ral (comme par exemple : FIFA Coins, le d¨¦l¨¦gu¨¦ ¨¤ l’int¨¦gration, le d¨¦l¨¦gu¨¦ aux personnes handicap¨¦s), les organisations non gouvernementales et les institutions comp¨¦tentes aussi bien ¨¤ l¨¦chelle r¨¦gionale Buy FIFA Coins, nationale qu’europ¨¦enne dans la protection des personnes atteintes de discrimination.

http://www.bmfsfj.de/Politikbereiche/gleichstellung.html



• HALDE, Haute Autorit&#161;¡ì&#166; de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalit&#161;¡ì&#166;

La HALDE est une autorit¡¡ì¦ administrative ind¡¡ì¦pendante cr¡¡ì¦¡¡ì¦e par la loi du 30 d¡¡ì¦cembre 2004. Elle a pour mission g¡¡ì¦n¡¡ì¦rale de lutter contre les discriminations prohib¡¡ì¦es par la loi, d’informer et d’accompagner les victimes, d’identifier et de promouvoir les bonnes pratiques. Elle dispose de pouvoirs fut coins fifa coins fut coins fut coins fifa coins fifa coins  d’investigation pour instruire les dossiers. Elle est compos¡¡ì¦ d’un Pr¡¡ì¦sident (actuellement M. Louis Schweitzer ¡¡ì¦lu le 8 mars 2005) et d’un Coll¡¡ì¡¡ìge de 11 membres nomm¡¡ì¦s pour 5 ans, qui d¡¡ì¦cide de l’orientation ¡¡ì¡¨¨ donner aux r¡¡ì¦clamations qui lui sont adress¡¡ì¦es. Le Coll¡¡ì¡¡ìge adopte des avis et recommandations pour promouvoir l¡¡ì¦galit¡¡ì¦. Chaque ann¡¡ì¦e elle soumet un rapport adress¡¡ì¦ au Pr¡¡ì¦sident de la R¡¡ì¦publique, au Premier Ministre et au Parlement.

http://www.halde.fr/



• HCI, Haut Conseil ¨¤ l’Int¨¦gration

Cr¨¦¨¦ par le d¨¦cret du 19 d¨¦cembre 1989,350-001
000-571
le Haut Conseil ¨¤ l’Int¨¦gration est une instance de r¨¦flexion et de propositions qui, ¨¤ la demande du Premier ministre ou du comit¨¦ interminist¨¦riel, donne son avis sur l’ensemble des questions relatives ¨¤ l’int¨¦gration des r¨¦sidents ¨¦trangers ou d’origine ¨¦trang¨¨re. Le Coll¨¨ge, dont le Pr¨¦sident (actuellement, Madame Blandine Kriegel ¨¦lue en 2002) est issu, est compos¨¦ au maximum de 20 membres - personnalit¨¦s ind¨¦pendantes venus de m¨¦tiers, d’horizons divers et de g¨¦n¨¦rations diff¨¦rentes nomm¨¦s pour un mandat de 3 ans, renouvelable deux fois.

http://www.hci.gouv.fr/



• Jugendmigrationsdienste (Services d'aide aux jeunes immigr&#161;¡ì&#166;s)

Les services d’aide aux jeunes immigr¡¡ì¦s sont encadr¡¡ì¦s par la BAG Jugendsozialarbeit, la f¡¡ì¦d¡¡ì¦ration allemande du travail social en faveur des jeunes, constitu¡¡ì¦ par un ensemble d’associations ¡¡ì¡¨¨ caract¡¡ì¡¡ìre social (la Croix rouge allemande,�). Ils s’adressent aux jeunes arrivants jusqu� ¡¡ì¡¨¨ l�âge de 27 ans, ainsi qu’aux enfants et aux jeunes issus de l’immigration âg¡¡ì¦s de 12 ¡¡ì¡¨¨ 27 ans. Ils travaillent en coop¡¡ì¦ration avec les administrations, height increasing shoes, les associations, les communaut¡¡ì¦s religieuses et les institutions actives dans le domaine de l’int¡¡ì¦gration. Ils poursuivent de nombreux objectifs, notamment aider ces jeunes ¡¡ì¡¨¨ am¡¡ì¦liorer leurs chances dans le milieu scolaire, social et professionnel height increase shoes et les encourager ¡¡ì¡¨¨ participer dans tous les domaines de la vie sociale, culturelle et politique Forme Sir¨¨ne/Trompette Bustier en coeur Traîne mi-longue Dentelle Robe de mari¨¦e avec Dentelle.

http://www.jmd-portal.de/



• L'acsé, l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances

Crée à l’origine en 1958, le FAS (Fonds d’action sociale) voit sa mission redéfinit en 2001 et devient le FASILD (Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations). Depuis le 31 mars 2006, cet établissement public à caractère administratif est devenu l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances, qui s’engage en faveur des personnes rencontrant des difficultés d'insertion sociale ou professionnelle. Elle met en œuvre d’une part des actions ayant pour objectif de faciliter l'intégration des populations immigrées et issues de l'immigration résidant en France. Elle concoure ainsi à la lutte contre les discriminations et à la lutte contre l'illettrisme et également à la mise en oeuvre du service civil volontaire. Elle participe d’autre part aux opérations en faveur des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

http://www.lacse.fr/



• Politique de la Ville

Apparue au cours des ann¨¦es 1970 et 1980, la politique de la ville consiste en un ensemble d'actions de l'État visant ¨¤ revaloriser les quartiers connaissant des difficult¨¦s socio-urbaines importantes et ¨¤ r¨¦duire les in¨¦galit¨¦s sociales entre territoires. Ces territoires sont d¨¦termin¨¦s, soit par la loi (zones urbaines sensibles), soit dans le cadre de conventions entre l'État et les collectivit¨¦s locales (contrats de ville, grands projets de ville, op¨¦rations de renouvellement urbain). Son champ d'action est donc limit¨¦ ¨¤ une g¨¦ographie pr¨¦cise. Bien qu’un minist¨¨re lui soit sp¨¦cifiquement consacr¨¦ depuis 1991, elle regroupe un ensemble d'actions men¨¦es par 70-410
070-488
plusieurs minist¨¨res diff¨¦rents dans le cadre de leurs politiques propres : mesures en faveur du logement, politique en faveur de l'emploi et du d¨¦veloppement ¨¦conomique des quartiers, s¨¦curit¨¦ et pr¨¦vention de la d¨¦linquance, enseignement scolaire et promotion de l'« ¨¦galit¨¦ des chances ». La politique de la ville oblige les diff¨¦rents d¨¦partements minist¨¦riels ¨¤ coop¨¦rer entre eux, mais implique aussi un partenariat entre l'État et les collectivit¨¦s territoriales concern¨¦es. L'État intervient alors dans le cadre de contrats conclus avec les communes et autres acteurs locaux : contrats de ville, contrats urbains de coh¨¦sion sociale. Cette action repose sur une cartographie pr¨¦alable du territoire urbain, qui identifie les quartiers qui font l'objet d'aides: les zones urbaines sensibles. Les ZUS (zones urbaines sensibles) sont des quartiers caract¨¦ris¨¦s par la pr¨¦sence de grands ensembles ou de quartiers d'habitat d¨¦grad¨¦ et par un d¨¦s¨¦quilibre accentu¨¦ entre l'habitat et l'emploi. Ils sont d¨¦finis par les pouvoirs publics pour ¨ºtre la cible prioritaire de la politique de la ville, en fonction des consid¨¦rations locales li¨¦es aux difficult¨¦s que connaissent les habitants de ces territoires. Les ZUS comprennent les zones de redynamisation urbaine (ZRU) et les zones franches urbaines (ZFU). Les ZRU (zones de redynamisation urbaine) correspondent ¨¤ celles des zones urbaines sensibles qui sont confront¨¦es ¨¤ des difficult¨¦s particuli¨¨res, appr¨¦ci¨¦es en fonction de leur situation dans l'agglom¨¦ration, de leurs caract¨¦ristiques ¨¦conomiques et commerciales et d'un indice synth¨¦tique. Celui-ci est ¨¦tabli, dans des conditions fix¨¦es par d¨¦cret, en tenant compte du nombre d'habitants du quartier, du taux de chômage, de la proportion de jeunes de moins de vingt-cinq ans, de la proportion des personnes sorties du syst¨¨me scolaire sans diplôme et du potentiel fiscal des communes int¨¦ress¨¦es. Elles b¨¦n¨¦ficient de mesures fiscales sp¨¦cifiques et d'exon¨¦rations de cotisations sociales. Les ZFU (zones franches urbaines) sont des quartiers de plus de 10 000 habitants, auquel le gouvernement attribue des moyens pour favoriser la revitalisation ¨¦conomique. Les quartiers sont d¨¦finis ¨¤ partir des crit¨¨res suivants : taux de chômage, proportion de personnes sorties du syst¨¨me scolaire sans diplôme, proportion de jeunes de moins de 25 ans, potentiel fiscal par habitant. Le gouvernement procure ¨¤ ces entreprises implant¨¦es ou devant s'implanter dans ces quartiers un dispositif complet d'exon¨¦rations de charges fiscales et sociales. Par ailleurs les autres domaines de la politique de la ville (s¨¦curit¨¦, ¨¦ducation, services publics etc. ...) feront l'objet d'efforts particuliers.

http://www.ville.gouv.fr/

Le plan « Espoir Banlieue »:
D¨¦but 2008, le Secr¨¦tariat d’Etat ¨¤ la politique de la ville ¨¤ inaugur¨¦ le plan « Espoir Banlieue ». Cette r¨¦forme comprend trois axes principaux : l’emploi, la formation et la lutte contre les discriminations, la r¨¦ussite ¨¦ducative et le d¨¦senclavement des quartiers. Il constitue en quelque sorte le pendant social de la politique de r¨¦novation urbaine. Il implique ¨¦galement une nouvelle gouvernance en mati¨¨re de politique de la ville, aussi bien au niveau national qu’au niveau local. Le plan espoir banlieue comprend ¨¦galement le financement ¨¤ long-terme d’associations et de projets dans les quartiers d¨¦favoris¨¦s.

http://www.espoir-banlieues.fr/



• Quartiersmanagement

Le quartiersmanagement est une mesure qui a ¡¡ì¦t¡¡ì¦ prise par le programme «Ville sociale» (Équivalent du programme de la politique de la ville en France), initi¡¡ì¦ par le Minist¡¡ì¡¡ìre f¡¡ì¦d¡¡ì¦ral des transports, de la construction et du logement en 1999. L’objectif est de cr¡¡ì¦er des conditions favorables au d¡¡ì¦veloppement durable des quartiers “en difficult¡¡ì¦. Le Bat Tech quartiersmanagement d¡¡ì¦veloppe ainsi des strat¡¡ì¦gies d’int¡¡ì¦gration permettant de relier entre eux les diff¡¡ì¦rents acteurs du quartier. Il vise ¡¡ì¡¨¨ mettre en place dans  designer replica handbags les quartiers des structures autonomes, durables et efficaces, mobilisant aussi bien les ressources humaines que les moyens logistiques pour assurer son propre d¡¡ì¦veloppement. Il est consid¡¡ì¦r¡¡ì¦ comme l'instrument appropri¡¡ì¦ permettant d'¡¡ì¦tablir des structures autonomes dans les quartiers d¡¡ì¦favoris¡¡ì¦s. A titre d’exemple, l’arrondissement de Friedrichshain-Kreuzberg ¡¡ì¡¨¨ Berlin regroupe plusieurs quartiersmanagements comme le quartiersmanagement du Wrangelkiez (cf.:http://www.quartiersmanagement-wrangelkiez.de/aktuelles.html).

http://www.quartiersmanagement-berlin.de/



• Structures
as


Inscription à la newsletter